• DIAPORAMA-SURVEILLANCE

La surveillance

Pour assurer une activité de surveillance, un poste de secours doit disposer d’une liste de moyens matériels. Il existe dans le Dispositifs prévisionnels de secours une liste légiférée du matériel obligatoire d’un poste. Voici une présentation des éléments importants et visible que met en place un poste de secours pour la prévention, information et sécurité du public. L’important est de savoir qu’un poste de secours ne peut ouvrir qu’avec une autorisation (arrêté municipal) ou dans le cadre d’un événement et que la liste des moyens matériels est disponible dans le DPS du ministère de l’intérieur. Certains équipements annexes sont ajouté à un poste de secours (ex : les jetski ou paddleboard) pour assurer encore plus de sécurité au public.

DISPOSITIF DE SURVEILLANCE

Les postes de secours appliquent en général un même mode opératoire de surveillance, qui peut varier en fonction de l’effectif, du cadre et du milieu naturel. Il faut différents postes de travail pour mettre en place une surveillance.
  • La vigie (poste de secours): surveillance de l’ensemble de la zone fréquentée et réglementée
  • Le mirador: la zone de baignade. Le mirador est sur la plage, il permet de surveiller l’ensemble de la zone de bain (entre les fanions bleus). Le mirador est essentiel et obligatoire à la surveillance de baigneurs dans la zone de bain. Les sauveteurs du mirador gèrent la baignade.
  • Le véhicule: prévention et intervention – Le véhicule est quant à lui doit permettre l’intervention rapide, plus ou moins éloignée du poste de secours. Ce moyen terrestre peut intervenir hors zone réglementée si la sécurité est maintenue dans la zone réglementée. Il effectue aussi un travail indispensable de prévention sur la zone (baigneurs dans une baïne, panneau de prévention). Il est nécessaire au transport des victimes.
  • Le Jet-Ski: prévention et intervention – Le jet-ski est un moyen nautique qui n’est en général utilisé que sur des moments critiques de l’océan. Il effectue un gros travail de prévention et d’aide au baigneur. Il peut rapidement faire appliquer la réglementation nautique (surfeur dans la baignade). Il est le moyen rapide d’intervention à l’eau. Néanmoins, il ne dispose pas d’équipement de secourisme donc en cas d’intervention lourde, il fait appel au véhicule.
D’autres postes de surveillance existent mais ne sont pas référencés. Néanmoins, dans le milieu professionnel, le sauvetage a aussi son “jargon”. Des postes ponctuels sont mis en place en fonction de nombreux paramètres (état de la mer, heures de marée, effectif). Ainsi le “fond de baignade” à la nage ou en planche de sauvetage (paddleboard) permet d’encadrer la zone de bain.”Le banc et retour de banc” de sable est nécessaire en général sur une marée montante, là où le mirador est trop loin de la baignade pour être efficace en temps d’intervention et accompagner les baigneurs pour rejoindre la plage. Enfin “la lame”, est utile à marée haute, là où une vague de bord peut être dangereuse. Ces postes ne sont présentés que dans le milieu professionnel.

MATÉRIEL DE SURVEILLANCE ET DE SAUVETAGE

Moyens de surveillance (Jumelles)

Outil principal de surveillance au poste de secours.

Moyens de communication (Radio portatif, Radio Fixe, Téléphone)

La communication entre les différents postes de surveillance (réseau tactique) ainsi que la communication extérieure entre le poste de secours et les moyens de secours supérieurs(SAMU) sont primordiales. Les postes de secours sont donc équipés de VHS (Talky Walky) qui permettent le maintien du contact entre les sauveteurs mais aussi le poste de secours dispose d’une radio fixe permet une liaison plus large. Prise de contact avec d’autres postes de secours comme la liaison avec l’hélicoptère. La ligne téléphonique étant obligatoire afin d’alter la chaîne des secours lors d’une intervention.

Moyens de sauvetage (bouée tube, filin, paddle-board)

Outils principaux de sauvetage au poste de secours.

Laisser un commentaire